voyage-senegal-plans

Mon voyage au Sénégal, mes bons plans

Un jour, en discutant avec une très bonne amie, je lui ai dit que je ne savais pas où partir lors de mon prochain voyage et elle me répond : « Réalise ton rêve, va au Sénégal ! ». Cela a eu l’effet d’un électrochoc.
Billet d’avion en poche, me voilà quelques temps plus tard à l’aéroport de Dakar. Déjà, à la descente de l’avion, la chaleur et la sensation de moiteur nous accablent alors que nous sommes en pleine nuit. Puis direction la ville de Saly. Le trajet dure environ deux heures sur des routes où règnent l’anarchie totale. En effet, taxis-brousse plus que pleins, charrettes, bus, camions… chacun roule comme il veut et comme il peut.

Au petit matin, je vois enfin le vrai visage de cette Afrique avec des femmes magnifiques habillées tout en couleur, des enfants partout avec un grand sourire, des odeurs de fleurs et de fruits. Mais aussi la misère, la pauvreté et la saleté. L’ensemble du décor fait que je suis bel et bien au pays de la Teranga. Il y a tellement de choses à voir dans ce pays magnifique que je pourrais en raconter pendant des heures. Cependant, à mon avis, il existe quelques lieux immanquables à faire en priorité.

Le marché aux poissons.

Le premier d’entre-deux est le marché aux poissons. Ce lieu est vraiment incroyable. Il ne faut pas craindre les odeurs de poissons évidemment, mais aussi de déambuler au milieu de centaines de kilos de poissons morts posés à même le sable. Il y a une foule immense tout le temps. Ce lieu est parfait pour s’imprégner au mieux de la vie sénégalaise. Je conseille de ne pas repartir du Sénégal sans avoir fait ce marché.

L’île de Gorée.

L’île de Gorée, qui est malheureusement célèbre par son passé, est de toute beauté. Elle rappelle un peu le sud de la France avec ses maisons pleines de couleurs différentes. Comme cette île se situe face à Dakar, j’en profite pour faire un tour de la ville. Elle est à voir au moins une fois pour ses marchés immenses, ses odeurs, ses moutons sur les trottoirs au milieu du linge qui sèche… C’est un véritable capharnaüm.

Le lac rose et ses monticules de sel.

Le lac change de couleur suivant la position du soleil, c’est merveilleux. Il y a aussi ce baobab sacré gigantesque qui fait 32 mètres de diamètre où l’on peut rentrer à l’intérieur. Cependant, je ne suis pas très rassuré car le plafond est tapissé de chauves-souris. C’est une étrange sensation que d’être là-dedans mais ça vaut le coup de le faire.

L’île aux coquillages.

Il y a un endroit que j’ai préféré à tous les autres, il s’agit de l’île aux coquillages de Joal-Fadiouth. Un endroit magique où le sol est fait de coquillages. C’est un lieu tellement reposant, calme et apaisant. Il n’y aucunes voitures qui circulent. J’adore ce lieu, c’est celui que je ferais à coup sûr si l’opportunité de voyager à nouveau au Sénégal se présente à moi.

voyage-senegal-bons-plans

Voyager : la meilleure chose à faire

Qui ne rêve pas de prolonger ses vacances ? Voyager est toujours la solution pour s’épanouir et sentir la liberté. Qu’on soit en famille ou entre amis, l’important est de profiter le fait d’être loin de tout, loin de la ville et de la pollution. Moi ce que j’aime, c’est l’impression d’être dans la peau d’une autre moi. Dès le départ, mes habitudes vestimentaires changent. Je sors de la maison en short, en t-shirt léger, les cheveux en arrière, les lunettes aux yeux et un appareil photo à la main. Voir même un autre look.

Seulement, il faut bien choisir où aller et quand voyager. Je conseille vivement de changer d’itinéraires autres que celles qu’on a déjà vues. À ce qu’on dit, la vie est belle mais courte. Il est donc impératif lorsqu’on a la possibilité de voyager, de découvrir un nouveau monde. À commencer par la ville qu’on préfère le plus. Ayez juste les moyens.

Pourquoi pas le Japon ? Nous voyons, entendons le Japon tous les jours, à la télévision. On nous enseigne un chapitre exclusif sur le pays Nippon, en histoire ou en géographie à l’école.

 

Un voyage au Japon

Et voilà que le terme voyage ne suffit plus pour dire que notre destination est le Japon. Plus besoin de se renseigner sur internet ou de demander à quoi pourrait ressembler le fameux et célèbre pays insulaire asiatique. Certes, la langue japonaise n’est ni facile à apprendre, ni facile à comprendre. Mais ce n’est pas ce qui nous empêchera de s’y séjourner ou d’y vivre pour le restant de nos jours. Au contraire, cela donne envie de parcourir pas à pas les magnifiques villes de Japon.

Il est placé au sommet des pays les plus peuplés du monde, bien que sa superficie n’atteint que 377915 km2. Un pays habité par des grands inventeurs, des écologues, des génies, qui font que seulement son PIB nominal le classe parmi les grandes puissances économiques de notre planète. Au Japon, toutes les villes se relient par voie routière ou ferroviaire. En vérité c’est la clé de voute de son développement qui étonne le monde entier. En effet, la circulation y est libre et accessible. Les moyens de transport y sont nombreux, favorable pour voyager de ville en ville.

Partir à l’étranger pour voir de nouveaux paysages, de nouvelles têtes, et une culture autre que celle de mon pays natal. Voyager et parcourir le pays japonais est très tentant selon moi. Rien que de gouter leur plat, être flattée par leur haute cuisine raffinée. Faire comme les vrais touristes, découvrir et visiter les endroits qui font de Japon un pays unique. J’aimerais voir de mes propres yeux le Mont Fuji, la jolie vue du majestueux jardin de Kanazawa, le musée de l’art occidental qui se trouve dans la capitale, Tokyo. Sans oublier les divers monuments historiques dans chaque recoin du pays nippon. Ce serait pour moi, une décision irrationnelle de refuser de partir au Japon.