Les chamans : histoire ou légende ?

chaman-histoire

Le chamanisme fait partie des pratiques médicinales les plus anciennes. Mais c’est également l’un des moyens les plus vieux utilisés par l’homme pour communier avec le Créateur, selon la religion chrétienne. Dans sa définition la plus simple, le chamanisme est une pratique propre à chaque peuple dont le but principal est d’entrer en contact et de communier avec la nature, le corps et l’esprit afin de n’en faire qu’une seule partie. Ensuite, les différentes méthodes utilisées pour manifester cette communion en évoque les spécificités.

Un chaman : quésaco ?

Un chaman se définit comme un être doté d’une grande sensibilité, un sage qui a la capacité de voir, d’entendre et de sentir ce qu’il y a dans l’univers de l’invisible. Ce monde qui englobe un Tout dont nous ne connaissons pas tous les secrets. Celui du Créateur où vivent des esprits et des forces qui contrôlent toute notre existence. Un chaman est celui qui communique avec ces forces sans être pour autant un marakamé, un adorateur ni un prêtre. C’est dans sa capacité de communiquer avec les forces de l’Univers qu’un chaman trouve la force de maintenir l’équilibre entre l’homme et la nature.

Grâce à son pouvoir de percer le monde de l’invisible, un chaman a la capacité d’interpeller les esprits pour leur demander différentes faveurs. Entre autres pour l’aider dans ses activités ordinaires, mais aussi pour collaborer avec d’autres esprits (de l’Eau, de l’Air) pour assurer la protection de sa communauté. Un chaman est aussi capable de détecter la présence des esprits sur un lieu précis. Il peut alors intervenir en tant que médiateur pour calmer les tensions qui règnent au cours d’un événement. Il est aussi celui qui peut apporter les explications les plus précises à toutes les catastrophes naturelles qui s’abattent sur son territoire.

Un chaman est aussi un guérisseur aguerri qui tient ses pouvoirs de sa vision de l’Autre réalité. Doté d’une grande lucidité concernant le fonctionnement de l’être humain, il a la faculté de visualiser les maladies. En général, un chaman perçoit la maladie comme un déséquilibre entre le corps et l’esprit et peut avoir des origines physiques mais aussi psychologiques. Pour guérir ainsi un malade, le chaman s’occupe de retrouver les parties de son âme qu’il a pu perdre ou salir. La purification de l’âme du patient va alors l’aider à guérir et l’association de différentes plantes à cette pratique va l’aider à se réconcilier avec la nature.

Devenir un chaman moderne

Entre histoire et légende, le chamanisme est aujourd’hui devenu une pratique très répandue dans le monde. Il est même devenu possible d’apprendre à devenir un chaman en s’imprégnant des traditions qui entourent cette pratique. Celui qui cherche à percer le mystère de l’Autre Univers devra ainsi passer un an seul en forêt, dans le noir absolu pour la plupart du temps. Au programme, l’apprentissage des techniques de souffrance extrêmes pour s’oublier et laisser place à l’Autre, la Nature, les animaux. A partir de là, la capacité du chaman à faire autant de bien que de mal trouve sa limite dans les pratiques individuelles.

Chaman-legende